10 Choses à connaitre sur les kimonos japonais noirs



Uchikake et Kurotomesode Kimono, Musée Met (gauche, droite)



par Laura Pollacco

Le kimono, littéralement traduit par "chose à porter", est le costume national du Japon et était autrefois porté de manière ubiquitaire aussi bien par les hommes que par les femmes. Comme vous pouvez vous y attendre, chaque kimono porte une signification, de la longueur des manches pour les femmes, aux couleurs, symboles et motifs. Toutes les couleurs ont une certaine symbolique, y compris le noir qui a été utilisé au fil des siècles dans la conception des kimonos. Alors, que signifie le kimono noir, et à quelle occasion en porter un ?



1. Que symbolise la couleur noire dans la culture japonaise ?







Dans de nombreuses cultures, le noir est une couleur d'élégance, qui inspire un sentiment de dignité et de richesse, de mystère et de deuil, ainsi que de malveillance, et le Japon ne fait pas exception.

Au Japon, le kuroi (黒い, noir) est traditionnellement considéré comme une couleur plus masculine, utilisée par la classe des samouraïs du passé, qui revêtaient une armure noire, et également portée par les hommes lors de leurs mariages. Les prêtres shintoïstes portent encore des coiffes noires en symbole d'illumination.




SHOP THE LOOK | Kimono Kurotomesode



Les femmes ont également historiquement porté du noir de différentes manières, la tendance peut-être la plus célèbre étant lorsqu'il était à la mode de peindre ses dents en noir comme symbole de richesse, de fertilité et de statut (on pensait aussi que cela prévenait la carie dentaire). À cette époque, le noir profond était considéré comme beau et les femmes aux longs cheveux noirs et aux dents noires étaient extrêmement attirantes. Vous pouvez encore apercevoir un sourire noirci porté par certaines geishas à Kyoto aujourd'hui.




2. Quand pourriez-vous porter un kimono noir ?




SHOP THE LOOK | Kimono pour homme



Au Japon, les kimonos noirs sont généralement considérés comme plus formels que d'autres options plus colorées. Pour les femmes, un kimono noir avec un blason familial, appelé kurotomesode, est souvent porté lors d'événements très formels tels que les mariages (par des membres féminins mariés de la famille de la mariée ou du marié) ou d'autres rassemblements sociaux importants. Les hommes peuvent porter un kimono montsuki noir, qui arbore également le blason familial, lors d'événements formels tels que les cérémonies du thé et les mariages.

Bien que les kurotomesode puissent être ornés de motifs colorés, des motifs plus sobres ou entièrement noirs sont plus appropriés pour les occasions les plus solennelles telles qu'un enterrement.





De nos jours, bien sûr, les jeunes ne se sentent pas nécessairement limités par les règles traditionnelles du port du kimono, et le kimono noir (ou d'autres accessoires fabriqués à partir de tissu de kimono noir) peut être porté où que le style du porteur convienne !




3. Comment un kimono noir est-il fabriqué?





SHOP THE LOOK | Kurotomesode Kimono



Le noir se décline en nuances et en tons selon la source de la teinture et également le processus de teinture. Une méthode traditionnelle de teinture des tissus en noir est la technique de teinture kyo-kuro-montsuki zome, qui remonte, dit-on, au Xe siècle. Cette méthode couvre deux aspects de la création du tissu : la technique de teinture de la soie et le dessin des blasons familiaux nécessaires pour en faire un kimono kuro-montsuki (il a été désigné artisanat traditionnel national en 1979).

Au XVIIe siècle, la teinture kuruzome a été établie avec la teinture extraite de la galle du sumac, de l'écorce de myrique, de la noix de bétel et du fer. Cette technique a gagné en popularité, surtout pendant la période Meiji mais avec l'arrivée de l'influence occidentale sur les côtes japonaises, la teinture chimique a également augmenté.

Aujourd'hui, la technique populaire de teinture noire est celle qui n'a été atteinte que récemment, en 1996, lorsque la société Kyoto Montsuki a développé sa technique de teinture kurozome kakumei de haute qualité. Cette teinture est fabriquée de manière écologique et reste tenace même au soleil et sous la pluie.




4. Que distingue un kimono noir d'un kimono coloré ?




SHOP THE LOOK | Kimono Kurotomesode



Le kimono noir (kuro-tomesode) est considéré comme etant bien plus formel que ses homologues colorés. Les kimono colorés (iro-tomesode) sont souvent considérés comme saisonniers, avec des couleurs telles que le rose et le bleu clair que l'on trouve au printemps, en particulier durant le hanami. Les nuances plus sombres en rouge et orange sont plus courantes en automne. Les kimono noirs, quant à eux, sont moins liés à la saison qu'à l'événement auquel vous assistez.




SHOP THE LOOK | Kimono Kurotomesode



Les femmes mariées plus âgées sont plus susceptibles de porter des kuro-tomesode, surtout lors d'événements. Les femmes plus âgées ne sont pas du tout interdites de porter des kimono colorés mais les couleurs sont souvent plus discrètes que celles portées par les femmes plus jeunes. Cela est le plus évident chez les geishas. Les geishas plus âgées et plus matures, appelées geiko, portent des kimono noirs avec des manches plus courtes, tomesode, tandis que les jeunes geishas en formation, appelées maiko, portent des kimono colorés vifs avec des manches plus longues, furisode.




5. Quelle est la signification des Kamon sur un kimono noir ?



SHOP THE LOOK | Kamon sur un kimono pour homme



Le terme "Mon" (紋) désigne généralement un blason, tandis que "Kamon" (家紋) fait spécifiquement référence au blason familial que l'on peut trouver sur un kimono, en particulier sur le kuro-montsuki. Cela peut indiquer l'origine familiale, la lignée ou le sang, similaire aux armoiries trouvées dans certaines familles européennes. En 2023, on estimait qu'il y avait environ entre 20 000 et 25 000 mon.

La tradition a commencé pendant la période Heian (vers 1000 de notre ère) pour aider à identifier les familles nobles les unes des autres, bien que avec le temps la pratique se soit étendue à la classe des samouraïs, aux propriétaires d'entreprises, puis finalement au reste du peuple. Les seuls deux mon interdits à un usage général sont le mon de chrysanthème de la famille impériale et le mon de rose trémière du clan Tokugawa.




Kimono avec des Pins et de la Brume, Met Museum



Sur les kimono formels, on trouve souvent cinq mon : un au centre du dos, deux situés symétriquement sur l'arrière des manches et deux symétriquement sur la poitrine. L'utilisation de ces kimono est courante lors d'événements familiaux tels que les mariages et les funérailles, qui honorent tous deux un membre de la famille.



6. Quels sont les accessoires traditionnels à porter avec un kimono noir ?





Lorsque vous assistez à des funérailles et que vous portez du mofuku, les accessoires doivent être de couleur noire. Cela inclut l'obi, l'obiyage (écharpe d'obi) et l'obijime (cordon d'obi). Les sous-vêtements et les chaussettes tabi doivent être d'un blanc éclatant, et vous pouvez ensuite porter des zori traditionnels au-dessus, qui doivent également être noirs.

Pour les hommes qui se marient et portent le kuro-mosuknti, ainsi que la robe kimono, ils porteraient également un haori (veste), un hakama (pantalon) avec un hakama à rayures hendai si possible, un obi fin, ainsi que des accessoires tels qu'un haori-himo (ceinture) avec des glands, des chaussettes tabi blanches, des sandales seta et un éventail.

En dehors de ces looks traditionnels, vous pouvez accessoiriser un kimono noir de nombreuses façons, en choisissant d'être créatif avec votre palette de couleurs. Souvent, comme les kimonos noirs sont considérés comme une option élégante pour les événements formels, les obi dorés et argentés qui se démarquent de la sombreur du kimono sont choisis. Le rouge est également un choix de couleur populaire pour compléter un kimono noir, donc peut-être que l'obijime, ou même vos accessoires pour les cheveux pourraient être rouges pour une touche d'audace.




7. Comment le kimono noir a-t-il influencé la mode mondiale moderne ?





La silhouette du kimono a influencé la mode mondiale moderne de plusieurs façons. De nombreux designers occidentaux, remontant jusqu'à Madeleine Vionnet et Paul Poiret dans les années 1920, ont été fascinés par ce vêtement et ont été inspirés par lui. D'autres designers tels que Christian Dior, Alexander McQueen, Yves Saint Laurent, Maison Margiela et Balenciaga ont également proposé leurs propres interprétations.

En ce qui concerne le kimono noir, il n'y a pas de meilleurs interprètes modernes que les célèbres designers japonais Rei Kawakubo, Yohji Yamamoto, Junya Watanabe et Issey Miyake. Ils ont fait leur chemin à Paris dans les années 70 et 80 et ont créé ce que les fashionistas occidentaux ont appelé la Révolution japonaise. Ils ne se sont pas conformés aux règles occidentales de la mode consistant à créer des vêtements qui épousent les contours du corps, préférant laisser de l'espace entre le porteur et le vêtement, créant ainsi une forme plus libre et plus fluide.




SHOP THE LOOK | Kimono Kurotomesode



Souvent, ces designers ont travaillé avec du tissu noir pour bon nombre de leurs collections, créant des designs ambigus et radicalement différents de ce qui les avait précédés. Le noir a pris une nouvelle signification grâce à des designers comme Rei Kawakubo et Yohji Yamamoto. Ce dernier a été célèbrement cité comme ayant dit : "Le noir est modeste et arrogant en même temps. Le noir est paresseux et facile - mais mystérieux. Mais surtout, le noir dit ceci : 'Je ne vous dérange pas - ne me dérangez pas'."
Ces deux designers ont été inévitablement influencés par le vêtement culturel de leur pays, même s'ils le déconstruisaient, et par la couleur qui représente à la fois la mort et l'élégance.




8. Le kimono noir est-il pertinent aujourd'hui ?





Bien que l'utilisation quotidienne du kimono soit en déclin depuis des décennies, il conserve néanmoins une place importante dans la culture du Japon. On peut le trouver lors de certains événements spéciaux, célébrations formelles et jours fériés japonais tels que la Journée de la Majorité. Si vous vous promenez dans des lieux historiques du Japon, tels que Kyoto et Kamakura, vous verrez certainement des jeunes Japonais, ainsi que des visiteurs étrangers, habillés en kimono de location pour s'immerger dans l'expérience culturelle.




SHOP THE LOOK | Kimono Kurotomesode



Malgré le fait que le kimono ne soit plus porté quotidiennement par la majorité des gens ici, il reste néanmoins un marché pour eux. Dans le domaine des designs de kimono modernes, les kimono noirs sont toujours populaires grâce à leur polyvalence et à leur qualité intemporelle qui transcende les tendances et les époques. Les interprétations et styles modernes, surtout en Occident, sont un peu plus libres en ce qui concerne les règles de port du kimono, en le portant ouvert avec des robes ou des pantalons en dessous. Les kimono noirs, en particulier, sont un excellent ajout à une tenue de soirée lorsqu'ils sont associés à une chemise élégante, un pantalon et peut-être quelques accessoires marquants.




9. Quelle fourchette de prix pour un kimono traditionnel noir ?





SHOP THE LOOK | Kimono Kurotomesode



Cela dépend vraiment de l'endroit où vous regardez. Le Japon regorge de magasins de vêtements vintage et de boutiques de recyclage qui vendent d'anciens kimono pour aussi peu que 10€ si vous avez de la chance et savez où chercher. La qualité de ceux-ci peut ne pas être très élevée, donc si vous recherchez quelque chose de substantiel fait de matériaux de qualité, vous devrez peut-être dépenser environ 200€ pour un kimono vintage décent, comme ce kimono noir en soie vintage.

Étant donné qu'un kimono neuf acheté au Japon peut coûter jusqu'à 300 000 ¥ (1800€), c'est une affaire. Pour ceux qui ont les moyens, les kimono faits à la main portés pour des événements très spéciaux tels que les mariages ou le Jour de la Majorité peuvent coûter beaucoup plus cher que cela. Considérez une fourchette de prix décente pour un kimono noir de qualité allant de 30 000¥ (180€) à 100 000¥ (600€).




10. Où acheter un kimono noir japonais ?






SHOP THE LOOK | Kimono Kurotomesode



Si vous avez la chance de faire un voyage au Japon, vous pouvez trouver de nombreuses boutiques de vêtements recyclés et vintage vendant des kimono vintage, notamment dans des villes comme Tokyo, Osaka et Kyoto. Vous pouvez également visiter des magasins qui vendent spécifiquement et ajustent des kimono, que l'on trouve dans les grands magasins de nombreuses grandes villes du Japon.

Si vous êtes en dehors du Japon, des sites en ligne, comme celui-ci, peuvent proposer des kimono de qualité à vendre à un prix très raisonnable. Pour un kimono noir traditionnel, vous devriez chercher un modèle en soie, ce qui garantit que le tissu sera de bonne qualité.




3 commentaires


  • Michael

    Most informative. I love the Japan objects site and love the Japanese culture. I have built a Japanese Teahouse in my backyard. Michael


  • Renee Winfield

    Many Thanks for the history of kimono and fashion design influences. One other notable Japanese, fashion designer of the 70/80s influenced by kimono was Kenzo Takada, and House of Takada still carries the kimono tradition/contemporary clothing focus forward.


  • DR D A HANSON

    BEAUTIFUL


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés

Ce site est protégé par reCAPTCHA, et la Politique de confidentialité et les Conditions d'utilisation de Google s'appliquent.